Accueil


 
 
Main Menu
Accueil
Rechercher
Our other web sites

 


Visit also /Visitez aussi

www.avi-plus.com
Electronic tips forum


 
 
 
 


 
 
 
 
Informations Version imprimable Suggérer par mail
Régénération d’une batterie à l’aide du AccuLifting


Note préliminaire : Une version pdf du présent document est disponible pour téléchargement sous la rubrique
                          Liens et téléchargements

Reduce lead waste in our environmentEn tentant de prolonger la durée d’utilisation d’une batterie au plomb, vous faitesnon seulement une sérieuse économie car une nouvelle batterie coûte cher, mais vous réduisez aussi la quantité de plomb qui sera placée en décharge.

De ce fait votre démarche est écologique tant du point de vue de la gestion des déchets que de celle de la gestion de l’énergie.

Vous limitez les déversements de plomb dans l’environnement et vous limitez les coûts 
de retraitement des déchets en augmentant le taux d’utilisation des batteries.

Comment fonctionne Acculifting ?  

Acculifting lead acid battery regenerator / rejuvenator
Acculifting est un agent spécial qui agit en précipitant les ions de sulfate de
plomb, extrêmement difficile à séparer, donc en nettoyant la surface des
plaques de la batterie. 
La conséquence est une réduction de la résistance interne de la batterie,
donc une augmentation de la capacité des batteries. 

Du fait de la réduction de la résistance interne, la recharge occasionne moins de 
dégagements gazeux et moins de consommation d’eau.

Equipement nécessaire :

Chargeur de batterie, gants latex jetables, récipient, doseur
(p.ex seringue de 5ml) , AccuLifting, eau distillée et éventuellement
de l’électrolyte (H2SO4  à 32° Baumé

Inspection de la batterie :

Toutes les batteries sulfatées ne peuvent pas systématiquement être régénérées :

Avant de tenter la régénération d’une batterie, inspecter attentivement l’aspect de celle-ci : 
si l’une ou plusieurs faces du boîtier présente un gonflement, cela signifie que du sulfate 
s’est aggloméré et a plus que probablement déformé les plaques de la batterie. 
Une dé-sulfatation peut aboutir à un résultat positif, mais peut aussi entraîner des court-circuits entre plaques lorsque celles ci seront débarrassées du sulfate.

Dans les batteries de taille importante on peut se faire une idée de l’état de vétusté d’une batterie en inspectant la surface des plaques au travers de l’orifice de remplissage. 
Des plaques noires, friables ou déformées, de nombreux dépôts de plomb libres ou de forts 
dépôts blancs, sont les indices d’une batterie trop ancienne pour être dé-sulfatée avec succès.
Les plaques d’une batterie de démarrage étant plus fines que celles d’une batterie de traction,le dé-sulfatage d’une batterie de démarrage assez ancienne en sera d’autant plus aléatoire. 
Par contre pour des batterie du type Traction ou Marine, les résultats seront positifs y compris pour des batteries assez anciennes.

RAPPEL :

Ne pas tenter de régénérer une batterie fendue ou dont le boîtier est endommagé
Ne pas tenter de régénérer une batterie dont le boîtier est gonflé ou déformé.

Avant toute autre opération :
Nettoyer la batterie et la sécher. Ceci évitera l’introduction accidentelle d’impuretés dans les 
éléments de la batterie.

Si les bornes sont oxydées, les nettoyer avec du papier de verre
Si le niveau de l’électrolyte est insuffisant, parfaire le niveau avec de l’eau distillée.
Ne jamais utiliser de l'eau du robinet ou de l’eau de pluie pour parfaire le niveau de l’électrolyte.

Première charge ... 

Connecter la batterie à un chargeur et la charger pendant quelques heures

Déconnecter le chargeur

Attendre 1 heure et mesurer la tension aux bornes de la batterie.

Si, pour une batterie de 12 Volts, la tension relevée est inférieure à environ 10,5 Volts, il est inutile de tenter une régénération. En effet, au moins un des éléments de la batterie est en court-circuit ce qui la rend définitivement inutilisable.

Il est à noter que lorsque la batterie est connectée dans un véhicule, on peut faire démarrer le véhicule à l’aide de câbles et procéder à une première charge à l’aide de l’alternateur du véhicule.

Application de l'AccuLifting

Enlever tous les bouchons de la batterie et doser une quantité égale de AccuLifting dans chaque cellule. 
Utiliser éventuellement le bouchon du flacon de 100ml, dont la contenance est de 5 ml.

Appliquer les règles de dosage suivantes:

Capacité de la batterie en Ah     Dosage par cellule 

           >120Ah                            8-10 ml/l  (Deep Cycle, traction, stationnaires)
             120 Ah                            4 ml 
             100 Ah                            3 ml 
               80 Ah                         3-3 ml 
               60 Ah                            2 ml (batterie standard de voiture) 
               40 Ah                         1-2 ml          
               20 Ah                             1 ml  (batterie de mini-tracteur)

Note : il n’y a pas d’inconvénient à répéter une seconde fois le traitement après quelques jours, c’est à dire à doubler la dose en deux temps en cas de forte sulfatation. Par contre il sera nécessaire de vidanger la batterie et de la remplir avec de l'électrolyte frais (Acide Sulfurique à 32° Baumé.

Pour des batteries de forte capacité du type Deep Cycle, on peut appliquer la règle de 8-10 ml environ de AccuLifting par litre d’électrolyte. 
Après avoir ajouté le AccuLifting à chaque élément de la batterie, procéder à une charge complète et à une charge d‘égalisation de manière à faire circuler le AccuLifting dans chaque élément grâce au dégagement gazeux.

En cas de sulfatation profonde, le processus de dé-sulfatation peut durer jusqu’à un mois et plus pour obtenir une régénération complète. (batteries staionnaires)
(voir aussi méthode rapide)

Avec des batteries du type Deep Cycle il est en général possible d’accéder aux plots de connexion de chaque élément. On peut donc contrôler la tension de chacun de ceux-ci et observer une élévation de 0,1 à 0,3 Volts par élément lorsque le processus de désulfatation s’est opéré. 

On peut également constater une meilleure égalisation des tensions pour chaque élément.

La quantité de AccuLifting nécessaire dépend du degré de sulfatation de la batterie. 
Dans les cas de sulfatation profonde, il peut s’avérer nécessaire de traiter plusieurs fois la batterie avec vidanges de la batterie et remplacement de l’électrolyte.

Les premiers traitements pourront se faire avec de l’eau distillée en lieu et place de l’électrolyte, qui sera re-versé dans chaque élément à la fin du traitement. 

Méthode rapide de désulfatation.

Cette méthode nécessite la manipulation de la batterie (poids) et de l'acide sulfurique. Elle est donc plus dangereuse et ne devrait être employée que  par des professionnels dotés de l'equipement adéquat.

(se munir des protections individuelles décrites dans la notice)

- Vidanger chaque élément de la batterie à traiter. Conserver l'acide dans le récipient pour le
   remplissage ultérieur

- Faire chauffer à environ 60°C une quantité d'eau (de pluie ou déminéralisée) équivalente à
  celle de l'acide vidangé.

- Inclure de l'Acculifting dans une proportion de 20 à 30 % dépendant du degré de sulfatation
  de la batterie.

- Remplir chaque élément avec le mélange et laisser agir plusieurs heures. Agiter de temps à
  autre la batterie.
  S'il est possible de réchauffer le mélange 2 ou 3 fois, le faire car ceci accélère la réaction. 

- Vidanger le mélange. Il n'est pas nécessaire de rincer la batterie, sauf si l'on constate un
   important dépôt aprèsdésulfatation.

- Remplir chaque élément avec l'acide d'origine.

- Recharger complètement la batterie. 

Dans tous les cas, il est préférable d’anticiper la dégradation de l’état de la batterie, en ajoutant le AccuLifting à l’électrolyte d’une batterie de plus de 4 ans ou d’une batterie qui manifeste des signes de faiblesse.

Page mise à jour le : 28 novembre 2005
 
 
 
Advertisement
Design by AviPlus www.taravisee.com
© 2021 Acculifting pour la réparation des batteries